QUELQUES "OBSERVATIONS" de chez nous:

Au fil de nos déplacements ou promenades dans notre commune nous avons pu rencontrer ici et là soit un oiseau, une plante, un insecte. Beaucoup de ces "observations" sont communes mais certaines sont plus originales ou plus rares que d'autres. 

Vous trouverez sur cette page quelques unes de ces observations qui ont attiré notre attention. Mais cependant toutes méritent d'y attarder notre regard au cours de nos ballades campagnardes.

____________________________

A l'automne et au début de l'hiver commence les migrations des oiseaux du nord vers les pays situés plus au sud...comme celle des rouge-gorge ou des pinsons du nord. Cette année, une observation tout a fait rare et exceptionnelle a pu être réalisée à Steenwerck... une grive à ailes rousse.

La Grive à ailes rousses (Turdus eunomus) niche dans le nord de la Sibérie, à l’est jusqu’à la péninsule du Kamtchatka et passe généralement l’hiver en Asie dans le sud du Japon et de Chine ainsi qu’à Taïwan, en Thaïlande, en Corée et en Inde.

Compte tenu de ses axes de migrations, sa présence en Europe est quasi improbable et y est extrêmement rare.La France ne compte que quatre visites depuis 1856. Son observation à  Steenwerck est donc la cinquième en France depuis 160 ans.

En Europe, les rares observations ont eu lieu en automne et en hiver. Le mois d’octobre correspond au pic de migration de cette espèce. L’hypothèse la plus probable est donc celle d’un oiseau égaré durant la migration postnuptiale à la recherche de nourriture.

Il est à noter que si la grive ailes rousses est extrêmement rares sous nos contrées, elle est plutôt commune en Asie… ce qui explique son statut de conservation en préoccupation mineure LC.

Grive_à_ailes_rousses_IMG_8285B

Grive_à_ailes_rousses_8302

______________________________________________

Avec le début de l'hiver, nous arrivent les oiseaux migrateurs venant du Nord. C'est ainsi que l'on peut voir actuellement chez nous des passages de Tarins des aulnes, des grives mauvis et litornes puis viendront les pinsons du nord.

Tarin_des_aulnes_IMG_8747B

_____________________________________________

Régulièrement nous pouvons voir à la Croix du Bac et à Steenwerck des roitelets huppés et des roitelets à triple bandeau. Des roitelets huppés juvéniles ont même été observés sur Steenwerck, ce qui confirmerait que le roitelet huppé soit devenus nicheur sur Steenwerck.

Le roitelet huppé est un petit oiseau d' à peine 9 cm et pesant entre 5 et 7 gr.

Roitelet_huppé_IMG_7893B

___________________________________________

En juin 2015 il a été observé à la Croix du Bac 11 tourterelles des bois. Ce qui est assez exceptionnel pour une espèce dont les effectifs avaient chuter drastiquement depuis de nombreuses années au point qu'elle avait quasiment disparue de nos paysages steenwerckois.

Tourterelles des bois-IMG_3630B-7D+Z400

Dans un article du journal de Steenwerck nous avions évoqué la présence d'un Crossope aquatique ou Musaraigne aquatique (Neomys fodiens) sur la commune de Steenwerck-La Croix du Bac, suite à quelques observations (avril 2015).

En 2016, plusieurs crossopes aquatiques ont pu être observés, confirmant les première observation..

Pour voir l'article sur le Crossope aquatique... cliquez sur le lien suivant:

Art-Crossope aquatique-02-10.pdf

Crossope aquatique-15-04-2015

compteur.js.php?url=2nqMJKKk%2FHU%3D&df=